Le métier d’infirmier requiert le Diplôme d’État d’Infirmier, préparé en trois ans après une entrée sur concours au sein d’un Institut de Formation de Soins Infirmiers (IFSI). Les offres d’emploi pour les infirmiers sont constantes, nombreuses et très variées. À tout moment de la carrière, différentes voies sont possibles. Découvrons ici lesquelles !

Dans le secteur hospitalier, via les spécialisations

Après quelques années de pratique, il est possible d’opter pour une spécialisation. Celle-ci nécessite généralement une expérience de deux ans puis de passer un concours d’entrée à la formation diplômante.La demande est très forte en infirmiers spécialisés. Il s’agit :

  • D’infirmier de bloc opératoire, qui assiste le chirurgien et le patient avant, pendant et après l’opération. La formation appelée IBODE dure 18 mois.
  • D’infirmier anesthésiste, qui seconde l’anesthésiste pendant l’intervention et la phase de réanimation. Il travaille au bloc opératoire, en salle de réveil et aux urgences. L’entrée à la formation s’appelle IADE.
  • La puériculture : l’infirmier est alors un spécialiste de la petite enfance. Il travaille dans les maternités, les services pédiatriques, en PMI (centre de protection maternelle et infantile) et dans les crèches. Cette formation est accessible sans condition d’expérience.

Après cinq ans de pratique, un concours et une formation d’un an, il est possible de devenir cadre de santé. Il s’agira d’exercer une fonction de manager et de gestion d’équipe. Cet emploi peut mener ensuite au grade de directeur des soins infirmiers, selon les mêmes modalités d’accessibilité et en un an.Et bien sûr, les IFSI ont besoin d’enseignants…

Ou choisir de faire carrière loin de l’hôpital

Il existe une multitude de postes très diversifiés en dehors de l’hôpital.Il est ainsi possible d’être infirmier :

  • Dans un service de santé au travail (SST).
  • Dans l’Éducation Nationale qui recrute, sur concours, des infirmiers scolaires.
  • D’ouvrir un cabinet d’infirmier libéral. Il est impératif au préalable d’avoir exercé trois ans minimum en milieu hospitalier.
  • Dans toutes les structures de soins ou d’accueil tels les Ehpad, les centres de rééducation, de convalescence, pour malades handicapés. Les établissements de cures recherchent également des infirmiers diplômés, voire même spécialisés.

Il est aussi envisageable d’exercer ce métier à l’armée ou dans le cadre de missions humanitaires auprès d’associations. Les salaires varient selon la spécialisation, l’expérience et la structure dans laquelle le poste est tenu.
Le métier d’infirmier offre donc un panel très large de carrières, parfois bien loin de l’hôpital et des sentiers battus. Chacun pourra trouver le poste qui lui convient. Quel sera la vôtre ?