Secteur de la santé : quels sont les métiers qui recrutent en 2019 ?

par | Mai 23, 2019

En France, le domaine médical reste un des plus intéressants en termes d’embauche. La santé regroupe plusieurs corps de métier, tous aussi recruteurs les uns que les autres. Pharmacien, sage-femme, infirmier, aide-soignant, médecin généraliste, masseur-kinésithérapeute, orthoptiste, sont des métiers recherchés.

Le développement des soins à domicile

Devant l’accroissement des accouchements à domicile, la sage-femme voit son métier se privatiser petit à petit. L’hôpital offre désormais la possibilité aux jeunes mamans de sortir de la maternité 48 h après l’accouchement. Il n’est donc pas rare de voir des cabinets de sage-femme ouvrir dans les villes.

Les infirmiers sont beaucoup demandés dans certains services comme la gériatrie, la psychiatrie, la cardiologie ou le handicap. Face à la dureté de ces métiers, les infirmiers se tournent vers les cabinets privés pour lesquels la demande est forte. Le salaire y est nettement plus intéressant, mais les amplitudes horaires sont très grandes. Il est quand même possible de rester dans le monde hospitalier, en acceptant de travailler en horaires décalés et certains weekends et jours fériés. La demande se veut haute avec 219 000 ouvertures de postes depuis 2012.

La fonction publique : grand employeur dans le domaine de la santé

Les cabinets d’orthoptistes se font de plus en plus fréquents. Les ophtalmologues n’hésitent pas à travailler en binôme avec ce corps de métier. La demande augmente devant le besoin en produits optiques de la population.

Les hôpitaux sont en recherche permanente d’infirmiers et d’aides-soignants, autant pour des missions temporaires que pour des contrats à durée indéterminée. Lors de départs à la retraite, les postes de spécialistes tels que médecin ou chirurgien sont à pourvoir.

L’aide-soignant travaille sous la responsabilité de l’infirmier. Il ne prodigue que des soins d’hygiène et apporte un soutien moral et physique aux malades. Ce métier embauche fortement : plus de 233 000 postes jusqu’en 2022.

Le masseur-kinésithérapeute exerce de plus en plus en libéral. Pour amortir les coûts de fonctionnement, il s’associe avec d’autres confrères et souvent avec des ostéopathes. Nettement mieux rémunéré dans un cabinet privé, il peut néanmoins être salarié dans un hôpital, mais son salaire débutera à 1 300 € net mensuels.

Le pharmacien trouvera sa place en ouvrant son propre commerce (officine). S’il ne souhaite pas gérer une entreprise, il peut trouver un emploi comme pharmacien hospitalier. La demande est en constante augmentation d’année en année.

Depuis la prise de conscience sur les déserts médicaux, le gouvernement a décidé d’employer environ 400 médecins généralistes dans ces zones peu médicalisées.