Quel est le rôle du médecin coordonnateur en Ehpad ?

5 décembre 2019 | Carrière médicale

Depuis 2005 chaque EHPAD doit disposer d’un médecin coordonnateur, malgré tout cette profession reste méconnue. Pourtant, il est indispensable au bien-être des patients et au bon fonctionnement des Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. Bon nombre de médecins ou d’étudiants se sentent étriqués dans l’exercice de leur spécialité sans pour autant penser aux différentes opportunités de carrière qu’offre la gériatrie. Devenir médecin coordonnateur en EHPAD ouvre les portes de la pratique de la médecine, de la gériatrie, de la psychologie, de la gestion logistique et des ressources humaines. Zoom sur les missions et fonctions du médecin coordonnateur en EHPAD.

Qualifications et qualités requises pour envisager la carrière de médecin coordonnateur en EHPAD

Il vous faudra être titulaire d’un Diplôme Universitaire « coordination en gérontologie et coordination médicale ». À ce titre, vous serez habilité à l’exercice de la fonction de médecin coordonnateur en EHPAD dans un ou plusieurs établissements simultanément. La seule condition étant le respect du nombre d’heures de présence au sein de chaque structure (calculé sur la base du nombre de résidents et du GIR moyen).

Certaines qualités professionnelles et humaines sont indispensables avant d’envisager ce genre d’emploi. Le médecin coordonnateur en EHPAD se doit comme tout médecin en gériatrie de faire preuve de respect et de pédagogie. Il est nécessaire de savoir manager et organiser ses équipes dans un souci de qualité et d’optimisation du service.

Élaboration du projet de soins de l’établissement

Sous l’autorité de son chef d’établissement, le médecin coordonnateur en EHPAD doit penser et mettre en place le projet de soins d’établissement. Élaboré conjointement avec le directeur de L’Ehpad ainsi que le cadre infirmier référent, ce document a pour but de fixer les objectifs en termes de sécurité et de qualité des soins apportés aux patients.

Ainsi, les valeurs et la philosophie que souhaitent mettre en place le chef d’établissement en collaboration avec le médecin coordonnateur sont définies. Seront pris en compte les idéaux et contraintes de ces derniers, mais aussi les éventuels axes d’amélioration proposés par l’ensemble du personnel de la structure

Ce projet de soins d’établissement a également pour vocation de définir les rôles, missions et protocoles inhérents à chaque protagoniste de ce centre pluridisciplinaire.

Par la suite, une fois le projet de soins de l’établissement mis en œuvre le médecin coordonnateur a pour mission de veiller au bon respect des différentes clauses ainsi qu’à l’évaluation interne des bonnes pratiques de la médecine gériatrique. Il se doit d’être attentif et vigilant à la fois à d’éventuels manquements mais également à la prise en charge stricte et contrôlée des risques inhérents à la santé publique dans son institution.

Le diagnostic d’admission en EHPAD

Il incombe au médecin coordonnateur de procéder à l’évaluation de l’état de santé mentale et physique de patient en démarche d’intégrer une maison médicalisée. Durant cette entrevue, il considèrera la personne âgée avec bienveillance et empathie. La psychologie est une part importante du travail de médecin coordonnateur. Il se doit donc de comprendre les préceptes de la gériatrie comme étant ceux du traitement des maladies et de la perte d’autonomie dus à la vieillesse, tout en mettant un point d’honneur au respect de l’intégrité morale et physique du patient.

Suite à ce rendez-vous, sera alors déterminé le degré de dépendance du patient. Également appelé le GIR, ce calcul se base sur la grille AGGIR spécifiquement élaborée pour déterminer la perte d’autonomie et le niveau de dépendance qui en découle. Sur la base de ce résultat, le médecin coordonnateur pourra orienter les familles des pensionnaires vers une demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

La prise en charge du patient en EHPAD sera ensuite mise en place sous les directives du projet de soins individualisé élaboré par le médecin coordonnateur aux vues de ses conclusions.

Organisation de tout le personnel de soins interne et externe à L’Ehpad

Dans le cadre de sa mission de coordination des équipes médicales, le médecin coordonnateur a pour objectif de veiller au bon déroulement et à la bonne organisation des soins médicaux. Une EHPAD étant un établissement pluridisciplinaire où se côtoient bon nombre de médecins, infirmiers, rééducateurs, aides-soignants et autres intervenants libéraux, il doit être en mesure de structurer les rôles et places de chacun au sein de l’établissement.

En ce sens, le médecin coordonnateur a la responsabilité de présider la commission de coordination gériatrique afin de veiller à l’élaboration et à la bonne mise en pratique des règles et attributions de chacun. De plus, il est responsable de la mise en place de formations continues au sein de son établissement afin d’assurer le maintien de la qualité des soins prodigués par ses équipes.

Il a également pour fonction de rédiger en collaboration avec un pharmacien, une liste des prescriptions conseillées en fonction des différentes pathologies ou symptômes. Ainsi, les différents praticiens pourront adapter leurs prescriptions de manière cohérente et organisée autant pour les patients que pour la gestion des stocks et de la distribution des médicaments.

Rôle de transition entre L’Ehpad et les différentes structures de soins aux personnes âgées

Le médecin coordonnateur est souvent le premier et le dernier interlocuteur lors d’une admission ou d’un départ vers d’autres services hospitaliers. Il est donc garant de la bonne transmission du dossier et avis médical. Son rôle est primordial dans l’accompagnement des patients et de leurs aidants. Le cap de la perte d’autonomie et de l’admission en EHPAD est une étape souvent pénible. Le médecin coordonnateur a pour mission de rassurer les patients et leur entourage pour vivre au mieux cette transition.

Par manque d’information et de reconnaissance les services de gériatrie rencontrent une pénurie de médecins volontaires. Ils sont pourtant le théâtre d’une pratique de la médecine au sens large. Contre toute attente, les opportunités de carrière en EHPAD pourraient bien vous reconnecter avec une pratique de la médecine complète et humaine. L’emploi de médecin coordonnateur en EHPAD ouvre de nouveaux horizons en faisant de vous un acteur à part entière de la gestion et de l’organisation des protocoles de soins. Si vous êtes volontaire, à l’écoute, empathique et si le lead et les responsabilités ne vous font pas peur, vous pourriez bien avoir trouvé votre voie.

Depuis 2005 chaque EHPAD doit disposer d’un médecin coordonnateur, malgré tout cette profession reste méconnue. Pourtant, il est indispensable au bien-être des patients et au bon fonctionnement des Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. Bon nombre de médecins ou d’étudiants se sentent étriqués dans l’exercice de leur spécialité sans pour autant penser aux différentes opportunités de carrière qu’offre la gériatrie. Devenir médecin coordonnateur en EHPAD ouvre les portes de la pratique de la médecine, de la gériatrie, de la psychologie, de la gestion logistique et des ressources humaines. Zoom sur les missions et fonctions du médecin coordonnateur en EHPAD.

Qualifications et qualités requises pour envisager la carrière de médecin coordonnateur en EHPAD

Il vous faudra être titulaire d’un Diplôme Universitaire « coordination en gérontologie et coordination médicale ». À ce titre, vous serez habilité à l’exercice de la fonction de médecin coordonnateur en EHPAD dans un ou plusieurs établissements simultanément. La seule condition étant le respect du nombre d’heures de présence au sein de chaque structure (calculé sur la base du nombre de résidents et du GIR moyen).

Certaines qualités professionnelles et humaines sont indispensables avant d’envisager ce genre d’emploi. Le médecin coordonnateur en EHPAD se doit comme tout médecin en gériatrie de faire preuve de respect et de pédagogie. Il est nécessaire de savoir manager et organiser ses équipes dans un souci de qualité et d’optimisation du service.

Élaboration du projet de soins de l’établissement

Sous l’autorité de son chef d’établissement, le médecin coordonnateur en EHPAD doit penser et mettre en place le projet de soins d’établissement. Élaboré conjointement avec le directeur de L’Ehpad ainsi que le cadre infirmier référent, ce document a pour but de fixer les objectifs en termes de sécurité et de qualité des soins apportés aux patients.

Ainsi, les valeurs et la philosophie que souhaitent mettre en place le chef d’établissement en collaboration avec le médecin coordonnateur sont définies. Seront pris en compte les idéaux et contraintes de ces derniers, mais aussi les éventuels axes d’amélioration proposés par l’ensemble du personnel de la structure

Ce projet de soins d’établissement a également pour vocation de définir les rôles, missions et protocoles inhérents à chaque protagoniste de ce centre pluridisciplinaire.

Par la suite, une fois le projet de soins de l’établissement mis en œuvre le médecin coordonnateur a pour mission de veiller au bon respect des différentes clauses ainsi qu’à l’évaluation interne des bonnes pratiques de la médecine gériatrique. Il se doit d’être attentif et vigilant à la fois à d’éventuels manquements mais également à la prise en charge stricte et contrôlée des risques inhérents à la santé publique dans son institution.

Le diagnostic d’admission en EHPAD

Il incombe au médecin coordonnateur de procéder à l’évaluation de l’état de santé mentale et physique de patient en démarche d’intégrer une maison médicalisée. Durant cette entrevue, il considèrera la personne âgée avec bienveillance et empathie. La psychologie est une part importante du travail de médecin coordonnateur. Il se doit donc de comprendre les préceptes de la gériatrie comme étant ceux du traitement des maladies et de la perte d’autonomie dus à la vieillesse, tout en mettant un point d’honneur au respect de l’intégrité morale et physique du patient.

Suite à ce rendez-vous, sera alors déterminé le degré de dépendance du patient. Également appelé le GIR, ce calcul se base sur la grille AGGIR spécifiquement élaborée pour déterminer la perte d’autonomie et le niveau de dépendance qui en découle. Sur la base de ce résultat, le médecin coordonnateur pourra orienter les familles des pensionnaires vers une demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

La prise en charge du patient en EHPAD sera ensuite mise en place sous les directives du projet de soins individualisé élaboré par le médecin coordonnateur aux vues de ses conclusions.

Organisation de tout le personnel de soins interne et externe à L’Ehpad

Dans le cadre de sa mission de coordination des équipes médicales, le médecin coordonnateur a pour objectif de veiller au bon déroulement et à la bonne organisation des soins médicaux. Une EHPAD étant un établissement pluridisciplinaire où se côtoient bon nombre de médecins, infirmiers, rééducateurs, aides-soignants et autres intervenants libéraux, il doit être en mesure de structurer les rôles et places de chacun au sein de l’établissement.

En ce sens, le médecin coordonnateur a la responsabilité de présider la commission de coordination gériatrique afin de veiller à l’élaboration et à la bonne mise en pratique des règles et attributions de chacun. De plus, il est responsable de la mise en place de formations continues au sein de son établissement afin d’assurer le maintien de la qualité des soins prodigués par ses équipes.

Il a également pour fonction de rédiger en collaboration avec un pharmacien, une liste des prescriptions conseillées en fonction des différentes pathologies ou symptômes. Ainsi, les différents praticiens pourront adapter leurs prescriptions de manière cohérente et organisée autant pour les patients que pour la gestion des stocks et de la distribution des médicaments.

Rôle de transition entre L’Ehpad et les différentes structures de soins aux personnes âgées

Le médecin coordonnateur est souvent le premier et le dernier interlocuteur lors d’une admission ou d’un départ vers d’autres services hospitaliers. Il est donc garant de la bonne transmission du dossier et avis médical. Son rôle est primordial dans l’accompagnement des patients et de leurs aidants. Le cap de la perte d’autonomie et de l’admission en EHPAD est une étape souvent pénible. Le médecin coordonnateur a pour mission de rassurer les patients et leur entourage pour vivre au mieux cette transition.

Par manque d’information et de reconnaissance les services de gériatrie rencontrent une pénurie de médecins volontaires. Ils sont pourtant le théâtre d’une pratique de la médecine au sens large. Contre toute attente, les opportunités de carrière en EHPAD pourraient bien vous reconnecter avec une pratique de la médecine complète et humaine. L’emploi de médecin coordonnateur en EHPAD ouvre de nouveaux horizons en faisant de vous un acteur à part entière de la gestion et de l’organisation des protocoles de soins. Si vous êtes volontaire, à l’écoute, empathique et si le lead et les responsabilités ne vous font pas peur, vous pourriez bien avoir trouvé votre voie.

Découvrez toutes nos offres d’emploi destinées aux médecins et professionnels de la santé.

Share This