Médecin généraliste : pourquoi passer le DU de médecin coordonnateur d’Ehpad ?

29 novembre 2019 | Carrière médicale

Vous êtes médecin généraliste et souhaitez passer un diplôme universitaire vous permettant de devenir médecin coordonnateur D’Ehpad ? Voici la formation qu’il faudra suivre ainsi que les différentes missions internes et externes associées à cette spécialité exercées dans un EHPAD.

La formation à acquérir pour devenir médecin coordonnateur D’Ehpad

Pour faire carrière dans la profession de médecin coordonnateur D’Ehpad, il est nécessaire de suivre une filière bien particulière. Tout d’abord, en tant que médecin généraliste, il vous faudra passer un diplôme d’université de médecin coordonnateur. Vous pourrez aussi suivre des études pour obtenir une capacité de gérontologue pouvant être validée dans le cadre de la formation continue. Il est enfin possible de passer un DU complémentaire en gériatrie. Si vous n’avez pas l’un de ces diplômes, vous pouvez quand même trouver un emploi dans ce domaine mais avez l’obligation de remplir les conditions requises dans un délai de trois années après avoir été engagé. Il est aussi bon de savoir qu’un médecin coordonnateur ne peut être en aucun cas directeur de L’Ehpad. Une fois que vous exercerez en EHPAD après avoir obtenu votre DU, sachez que vous ne pourrez exercer qu’à temps partiel. Votre temps de présence dans L’Ehpad variera en fonction de la taille de l’établissement. Rien ne vous empêchera de cumuler cette activité avec une autre en cabinet ou même être le médecin traitant de certains résidents.

Ce que le DU apporte au médecin coordonnateur

Une fois votre DU en poche, vous serez médecin coordonnateur et aurez la possibilité d’exercer en EHPAD. Vous serez ainsi le conseiller technique du directeur et l’animateur de l’équipe soignante. Vous serez également le prescripteur de prise en charge. Enfin, grâce à vous, les médecins traitants des résidents n’auront pas besoin de s’investir dans la structure et sa problématique institutionnelle. Vous n’agirez donc pas en tant que médecin traitant sauf en cas d’urgence vitale. Vous mettrez à profit vos compétences gérontologiques au niveau de l’établissement et des résidents pour assurer la qualité de prise en charge. Vous pourrez ainsi satisfaire les intérêts des résidents et pourrez préserver la collectivité. En outre, vous aurez un rôle de conseil technique à assurer auprès du directeur de l’établissement. Ce dernier est civilement responsable de tout ce qui se passe à l’intérieur de L’Ehpad dont il a la charge sauf celui de l’acte intellectuel médical. En la matière, vous serez donc son binôme et vos décisions seront complémentaires. En tant que médecin coordonnateur, vous serez aussi l’animateur de l’équipe de soin de L’Ehpad. En tant que tel, vous devrez assurer :

  • Le management de l’équipe
  • Les informations médicales la concernant
  • La valorisation de son importance et du métier
  • La formation continue
  • L’entretien de l’esprit d’équipe dans L’Ehpad

Les missions à l’intérieur d’un EHPAD

En étant médecin coordonnateur d’un EHPAD, vous n’assurerez pas le suivi individuel des résidents mais la qualité de la prise en charge médicale globale grâce à vos nouvelles compétences en gérontologie. Vous serez chargé de l’élaboration et du suivi des soins internes à L’Ehpad ainsi que de l’évaluation médicale des résidents ainsi que de l’animation des soignants. Concernant la préadmission d’un résident dans L’Ehpad, vous examinerez le dossier médical de la personne. Vous aurez accès à son évaluation AGGIR, aux renseignements concernant sa vie sociale, de la description de ses pathologies, de ses traitements et des coordonnées du médecin ayant renseigné ce dossier. Ce dossier de pré inscription sert à donner un premier avis. Vous allez aussi réaliser des missions spécifiques bien plus étendues que l’admission d’un résident comme :

  • La mise en œuvre du projet de soins qui détermine les différentes modalités de prise en charge des résidents de L’Ehpad. Ainsi, vous pourrez spécifier par exemple, quelles pathologies ne sont pas assurées par l’établissement
  • L’acceptation d’un nouveau résident en fonction de son état de santé ainsi que la réception dans le cadre d’une visite d’admission
  • La possibilité de réaliser plusieurs tests et bilans afin de permettre aux soignants d’intervenir quand c’est nécessaire
  • La coordination des différents intervenants extérieurs comme les médecins généralistes, infirmiers, les kinésithérapeutes, les orthophonistes, etc.
  • La bonne tenue des dossiers médicaux
  • La prise en charge des différents protocoles obligatoirement suivis par les professionnels des EHPAD comme l’hygiène, le nettoyage, la désinfection des chambres et locaux communs, le circuit des déchets, les différentes conduites à tenir en cas de maladie contagieuse, etc.
  • La prescription médicale pour les résidents en cas d’urgence ou risques exceptionnels. Dans ces cas, les médecins traitants sont informés des prescriptions établies.

Les missions extérieures à L’Ehpad

Une fois que vous serez médecins coordonnateur dans un EHPAD, vous aurez aussi à remplir des missions extérieures comme :

  • L’élaboration de la filière de soins comportant la clinique, l’hôpital, certains secteurs comme les soins palliatifs ou le soin psychiatrique, les différents spécialistes médicaux et autres intervenants dans l’établissement. Vous devrez aussi assurer la convention avec un service de gériatrie et des urgences signé par les différents directeurs.
  • La collaboration avec d’autres structures comme l’accueil en journée, le service de soutien à domicile, l’hébergement temporaire et l’ouverture de l’établissement sur l’extérieur et en particulier avec les services existant sur la commune où est situé L’Ehpad.
  • Aider le comité local d’information et de coordination (ou CLIC) à intervenir dans les débats.

Dans le cadre du CLIC, vous pourrez être amené à faire de la formation des professionnels du maintien à domicile mais aussi à faire des évaluations dans le cadre du label 3 pour que certaines personnes âgées puissent être encore maintenues à domicile. Vous pourrez aussi participer à des réunions interdisciplinaires. Ainsi, L’Ehpad conservera une bonne image de marque auprès du CLIC.

C’est en 1975, avec le secteur de cure que des médecins salariés ont commencé à réaliser des évaluations, des tenues de registres et des rapports d’activité. Avec la signature des conventions triparties, les médecins coordonnateurs sont apparus à cette même époque. Depuis le 26 avril 1999, les textes juridiques fondateurs de cette fonction existent dans un arrêté et plus précisément dans l’annexe II. Cet arrêté fixe les missions, fonctions et compétences devant être remplies par le médecin coordonnateur. Un projet de décret doit s’y rajouter dans l’avenir.

Découvrez toutes nos offres d’emploi destinées aux médecins et professionnels de la santé.

Share This