À la fois difficile et passionnant, le métier de sage-femme attire beaucoup les personnes qui trouvent fascinant l’événement de la naissance. Ce métier vous plaît et vous voulez en savoir plus sur le parcours à suivre ? Découvrez dans cet article toutes les informations utiles sur ce métier.

Qu’est-ce que le métier de sage-femme ?

Le métier de sage-femme ou le maïeuticien fait partie des professions de la santé. Nous savons tous plus ou moins leur rôle pendant la grossesse puis l’accouchement. Cependant, les compétences d’une sage-femme ne s’arrêtent pas là. Elle est aussi apte à prescrire des examens médicaux pour le suivi du bébé. Elle est également qualifiée dans les domaines de la contraception, de la vaccination ou encore dans les consultations gynécologiques préventives. Cette spécialiste ne réalise pas seulement des actes techniques. Une grosse partie de son travail lorsqu’elle accompagne de futurs parents durant la grossesse est de les préparer psychologiquement à l’accouchement puis à devenir parents. C’est aussi elle qui se charge d’examiner l’enfant dès qu’il naît pour s’assurer que ses fonctions vitales sont bonnes, et qui agit en conséquence si ce n’est pas le cas. Après la naissance, elle surveille le bon état de santé de la mère tout en lui procurant de précieux conseils sur les soins à prodiguer au bébé.

Quelles études faut-il suivre ?

Pour devenir sage-femme en France, il faut faire 5 années d’études après le Bac. La première année appelée PACES est commune à toutes les études dans le domaine de la santé. Après quoi, il faudra réaliser des concours aux numerus clausus pour pouvoir être admis dans une des écoles de sages-femmes. Les deux premières années en école de Sages-femmes sont consacrées à la théorie tandis que les deux dernières tendent vers de plus en plus de pratique. Une fois que vous aurez validé, vous obtiendrez le Diplôme d’État de Sage-Femme.

Quelles sont les qualités requises pour ce métier ?

Le métier de sage-femme est très différent selon qu’il est exercé en milieu hospitalier, en clinique ou en profession libérale. Si vous choisissez de travailler dans un hôpital, il vous faudra être capable d’en supporter les conditions de travail qui sont souvent usantes physiquement et nerveusement. En effet, les naissances ne pouvant pas se contrôler, vous aurez du travail aussi bien de jour comme de nuit. Il est primordial que la personne qui souhaite devenir sage-femme sache faire preuve de gestion du stress et d’un grand sens des responsabilités. De plus, elle doit se montrer pédagogue et bienveillante envers les futurs parents. Enfin, ce métier pouvant la confronter à la mort, la sage-femme doit être émotionnellement solide et savoir prendre du recul.