Évolution des métiers de la chirurgie avec la 5G : quelles sont les avancées possibles ?

par | Juin 20, 2019

Ces derniers temps, tout le monde entend parler de la 5G et de l’évolution qu’elle pourrait apporter à la chirurgie dans les années à venir, mais sans savoir précisément comment cette nouvelle téléphonie mobile pourrait être un plus dans ce domaine. Pourtant, la première opération chirurgicale au monde via la 5G vient d’être réalisée le mercredi 27 février 2019 par un médecin espagnol à Barcelone.

Que permet la 5G lors d’une opération chirurgicale ?

La 5G permet d’assister un chirurgien lors d’une opération. Ses ancêtres ont déjà été opérationnels mais leur temps de réaction était plus long. La connexion 5G permet un temps de latence bien plus court qui est de l’ordre de 0.01 seconde contre 0.27 pour la 4G. Grâce à ce temps encore plus court, les équipes médicales peuvent être plus performantes et le risque d’erreur s’en retrouve fortement limité.

Que s’est-il passé pendant cette première opération assistée par la 5G ?

Pendant l’opération, le médecin a pu conseiller l’assistance technique en temps réel grâce à une diffusion retransmise par la 5G. L’équipe chirurgicale a pu ainsi opérer une tumeur intestinale dans un hôpital de Barcelone situé à 5km du MWC organisé par l’association mondiale des opérateurs. Cette première s’est réalisée dans de parfaites conditions et semble être le début d’une grande série d’opérations chirurgicales à distance.

Que pourrait apporter la 5G au niveau chirurgical dans un futur proche ?

La 5G va permettre à bon nombre de chirurgiens et médecins de pouvoir opérer à distance. Grâce à cette très faible latence et une image encore plus nette, la 5G va permettre ainsi de sauver des vies dans des zones rurales ou, comme on peut l’imaginer, dans des pays manquant de moyens et surtout de médecins spécialisés.

Ainsi, on peut songer que la télémédecine va très rapidement se démocratiser car la 5G offre la possibilité de faire participer plusieurs grands spécialistes du monde lors d’une seule opération. Actuellement, il faut savoir que seulement 3% des chirurgiens de la planète ont accès à des connaissances de très haut niveau faute de moyens physiques ou matériels mais aussi de situation géographique.

La 5G est probablement la clé du progrès médical en matière de chirurgie. Reste à la faire adopter par la communauté médicale qui reste, semble-t-il, encore frileuse. Un grand nombre de médecins en France se sont déjà opposés à réaliser des téléconsultations car ils sont favorables au diagnostic tactile… à suivre !