Emploi Anesthésiste-Réanimateur

Cet espace est consacré à la carrière médicale axée sur le recrutement d’Anesthésiste-Réanimateur. Nous faisons un zoom sur cette profession et tentons de présenter les tâches de l’Anesthésiste-Réanimateur dans l’exercice de ses fonctions ainsi que ses perspectives professionnelles d’emplois.

Qui est l’anesthésiste-Réanimateur ?

Le rôle de l’anesthésiste-réanimateur est de faire en sorte que le patient ne ressente pas de douleur lors d’un acte chirurgical. On parle d’anesthésie générale. Lorsque le patient n’est pas endormi on parle alors d’anesthésie locorégionale ou locale.

Avant d’anesthésier son patient, le médecin va chercher à connaitre ses antécédents médicaux ; c’est la phase de la consultation qui précède l’opération.

Lorsqu’il endort son patient, le praticien doit il surveiller son état tout au long de l’intervention chirurgicale. Il doit également s’assurer que son patient se réveille dans de bonnes conditions.

Un anesthésiste-réanimateur permet au patient de ne pas ressentir la douleur durant une opération

Un anesthésiste-réanimateur permet au patient de ne pas ressentir la douleur durant une opération

Il ne peut pas y avoir d'opération chirurgicale sans Anesthésiste-Réanimateur

Il ne peut pas y avoir d’opération chirurgicale sans Anesthésiste-Réanimateur

Pas d’opération chirurgicale sans Anesthésiste-Réanimateur

Dans un établissement médico-chirurgical le poste d’anesthésiste-Réanimateur est primordial. C’est la raison pour laquelle les profils d’anesthésistes-réanimateurs sont très recherchés aussi bien par des cliniques médico-chirurgicales privées que des hôpitaux publics. Sans anesthésiste-réanimateur il est compliqué de réaliser des actes chirurgicaux. On compte en France environ 11400 Anesthésistes-Réanimateurs. Lorsqu’il occupe un emploi hospitalier, l’anesthésiste-réanimateur a le statut de praticien Hospitalier – PH. Ce qui sous-entend qu’il a passé le concours de la fonction publique hospitalière. Il peut aussi être praticien contractuel de l’hôpital public. Par contre lorsqu’il occupe un emploi en clinique privée ; il exerce le plus souvent en tant qu’anesthésiste-réanimateur libéral.

Le médecin spécialiste en Anesthésie-Réanimation fait de l’anesthésie ou de la réanimation ?

En France il n’est pas possible d’avoir une double qualification ordinale. Toutefois, les Anesthésistes-Réanimateurs peuvent occuper aussi bien un emploi de réanimateur médical ou un poste d’Anesthésiste-Réanimateur. Le réanimateur est le spécialiste des urgences vitales. Il exerce souvent en étroite collaboration avec les médecins urgentistes. On fait appel à lui dans des cas extrêmement graves, lorsque le pronostic vital est engagé comme par exemple en cas arrêt cardiaque.

Que ce soit en Anesthésie ou en Réanimation, ils y a de nombreuses offres d’emplois partout en France. Il est courant que certains établissements décident de recruter un Anesthésiste-réanimateur à temps partagé pour exercer en tant que Réanimateur d’une part et Anesthésiste d’autre part. Les praticiens peuvent exercer l’une ou l’autre des disciplines sans difficulté. Néanmoins, bon nombre des spécialistes font le choix de n’exercer que dans une seule discipline. Il faut souligner que les réanimateurs sont bien moins nombreux.

Chez BRM Conseil, il y a de nombreuses offres d'emplois partout en France

Comment exerce l’anesthésiste-Réanimateur ?

Une présence permanente au sein de l’établissement

Un établissement médico-chirurgical ne peut pas se passer d’Anesthésie-Réanimation. En effet, compte tenu de l’exigence de la permanence des soins chirurgicaux, l’activité d’anesthésie fonctionne 24/24 et 7/7. Les praticiens sont amenés à réaliser des gardes la nuit mais aussi le week-end ; à l’instar des médecins urgentistes.

Une profession extrêmement exigeante

Comme toutes les professions médicales, l’enjeu est la santé voire la vie des patients. Ceci est d’autant plus vrai en Anesthésie où la moindre erreur de dosage peut coûter la vie au patient. La réanimation ; selle s’occupe des patients dans un état très grave et pour lesquels le pronostic vital est engagé. Le métier d’Anesthésiste-Réanimateur requiert une très haute précision dans les gestes techniques ainsi que des connaissances très poussées dans différents produits.

Où exerce l’anesthésiste-Réanimateur ?

Un anesthésiste-réanimateur exerce son activité dans les hôpitaux publics ou dans un service de chirurgie

Un anesthésiste-réanimateur exerce son activité dans les hôpitaux publics ou dans un service de chirurgie

L’anesthésiste-Réanimateur travaille au sein d’un service qui prend en charge tout ou partie des activités chirurgicales : chirurgie urologique, digestive, chirurgie orthopédique, chirurgie cardiaque, chirurgie thoracique, chirurgies de la tête, transplantations d’organes. Le poste d’anesthésiste-réanimateur dans ce cas nécessite que le praticien fasse une évaluation avant l’opération (pré- opératoire) puis qu’il pratique l’anesthésie au bloc opératoire. Le médecin participe aussi activement à la prise en charge post opératoire, y compris la gestion de la douleur du patient résultant de l’opération subie. Lorsqu’il exerce à l’hôpital public, le médecin travaille sous l’autorité d’un chef de pôle. Dans ce cas le salaire de l’Anesthésiste-réanimateur dépendra de l’échelon de la grille indiciaire de la fonction publique hospitalière.

Pour ce qui est de l’exercice libéral en clinique, l’anesthésiste-réanimateur n’a pas de responsable hiérarchique. Il exerce donc sous sa propre responsabilité et doit souscrire sa propre assurance responsabilité civile. La rémunération de l’anesthésiste-réanimateur libéral en clinique, est fonction des actes qu’il réalise. Dans ce cas, il reverse une quote-part des actes techniques à la clinique. Généralement entre 5 et 10%. Par contre il perçoit la totalité de ses honoraires de consultation et ne reverse rien à la clinique.

Découvrez toutes nos offres d’emploi destinées aux Anesthésistes-Réanimateurs.

Vous souhaitez recruter un Anesthésiste-Réanimateur ?
BRM Conseil se charge de vous en trouver un !

Share This