Salaire médecin : travailler plus pour gagner plus, est-ce vraiment le cas ?

20 mars 2020 | Carrière médicale

Si le slogan « Travailler plus pour gagner plus » peut éventuellement s’appliquer à certaines professions du secondaire ou du tertiaire, est-ce qu’il s’applique également chez les médecins ? En fonction du contrat de travail et du statut du médecin, et sous certaines conditions, il est en effet possible de gagner plus si on travaille plus. Une enquête récente montre qu’un médecin en profession libérale travaille plus de 50 heures par semaines entre ses consultations, ses démarches administratives et l’entretien de son local.

Une situation différente en fonction du statut du médecin

Il y a deux cas de figure qu’il faut prendre en compte concernant la modulation du temps de travail et le salaire perçu :

  • En profession libérale, le médecin définit lui-même les horaires d’ouverture de son cabinet et de ses consultations sur place ou à domicile. Il peut ainsi gagner plus en travaillant plus (que la durée légale en France), mais devra respecter certaines règles qui sont définies par le Conseil national de l’ordre (notamment les temps de repos).
  • En tant que salarié, le médecin devra respecter les horaires définis dans son contrat de travail. La négociation se fera donc avec le salarié notamment pour le paiement des heures supplémentaires, qui est encadré par la législation en vigueur. 

Les dispositions mises en place par les médecins en profession libérale pour gagner plus

Il existe différents moyens pour les médecins notamment exerçant une profession libérale de gagner plus en travaillant plus. Le moyen le plus connu est le système des vacations : un médecin peut effectuer des heures dans une clinique privée ou dans un hôpital pour percevoir des honoraires sous forme de jetons de présence.

À condition qu’il n’existe pas de clause de non-concurrence et qu’un contrat existe entre le médecin et l’établissement en question, cette pratique est très répandue, que ce soit au sein des médecins généralistes ou des médecins spécialistes. Ceci permet notamment de faire évoluer sa carrière et de pouvoir faire ses preuves au sein de l’établissement pour postuler, à terme, à un poste avec responsabilités.

Les vacations ne sont pas réservées à un emploi en particulier, un hôpital pouvant avoir besoin de renfort au niveau des infirmières ou des aide-soignantes.

Les indemnités par vacation sont à négocier avec le chargé de recrutement de l’établissement. Ces indemnités sont encadrées dans le cadre d’un établissement public tel qu’un hôpital, contrairement aux cliniques privées.

Découvrez toutes nos offres d’emploi destinées aux médecins et professionnels de la santé.

Vous souhaitez recruter un médecin ? BRM Conseil se charge de vous en trouver un !

Share This