+33 (0) 9 53 73 07 81 contact@brm-conseil.fr

Les professionnels de la santé sont à bout. Du coup, Emmanuel Macron a décidé, avec son gouvernement de faire une réforme pour les aider. Elle nécessitera des fonds à hauteur de 400 millions d’euros en plus dans l’année 2019. Voici un point sur cette réforme de la santé.

La création d’un nouveau métier d’assistant médical

Ce métier consistera à faire gagner du temps aux libéraux. En fait, l’assistant médical sera là pour seconder les médecins soit pour faire les papiers, soit pour prendre une simple tension ou température. Cela était demandé depuis longtemps par les professionnels. 4000 assistants médicaux seront recrutés d’ici à 2022. Cela coûtera environ 45 000 par an et par assistant. Les assistants médicaux viendront de formation d’infirmiers, d’aide-soignant ou encore agents administratifs mais cela reste encore à préciser. Mais les libéraux devront agir en groupe pour avoir droit à cette aide.

Des médecins volontaires dans les endroits défavorisés en ce qui concerne les soins

En attendant que la réforme ne donne ses résultats, il y aura des médecins salariés volontaires qui vont aller travailler dans les endroits où les médecins sont en pénurie. Pour l’instant, c’est sur la base du volontariat mais si personne ne se déplace et que les médecins ne prennent pas leurs responsabilités, il se pourrait qu’ils y soient obligés d’ici trois ou quatre ans.

Tarification : T2A, forfaits et bonus

Le T2A est la tarification à l’activité dans les hôpitaux. Emmanuel Macron veut changer le financement des hôpitaux pour éviter les abus. Le gouvernement souhaite que le T2A ne représente pas plus de 50 % des moyens de financement.

Il sera mis en place des forfaits pour les personnes diabétiques et des forfaits pour les personnes en insuffisance rénale chronique en 2019. Il y en aura d’autres en 2020.

Il y aura un bonus dès cette année en ce qui concerne la qualité de service pour les hôpitaux. Il est à hauteur de 60 millions d’euros par an et il passera à 300 000 € dès 2020.

La création de communautés

Dans le domaine de la santé, le travail en équipe est primordial. C’est pourquoi Emmanuel Macron veut créer des communautés qui prendront en charge des urgences de la ville qui au bout du compte déchargeront les urgences des hôpitaux qui elles devront s’occuper des cas graves voire vitaux. Cela dans le but de pouvoir nous aider à trouver un médecin sans passer par les urgences à toute heure (jusqu’à 20 heures).

Le dossier médical partagé

Le dossier médical va être généralisé via le format numérique et sera partagé entre les médecins et spécialistes pour une plus grande transparence et un meilleur suivi.